CGT NETTOYAGE 49

ATMOS épinglé sur la Prime de transport

Le syndicat CGT Nettoyage 49 a été alerté sur le non respect des accords sur la Prime de Transport par l’un des salariés d’ATMOS. Une fois de plus, le grignotage sur les salaires par les sociétés de nettoyage continue. Cette fois ci, il s’agit de la non application de l’augmentation de la Prime de transport. Pourtant, cet accord a été signé par les organisations patronales le 20 septembre 2017. 

ATMOS en avait parfaitement connaissance et avait largement le temps de préparer cette modification.

Mais… que nenni…

L'augmentation de la prime de Transport

La prime de transport est passé de 5 MG (Minimum Garanti) à 5,5 MG au 1er janvier 2018. Elle est déjà à un un niveau ridiculement bas puisqu’elle concerne les personnes obligées d’utiliser leur véhicule faute de transport en commun. Son montant en 2017  :pour un temps plein 17,70 €  . Son nouveau montant en 2018 pour un temps plein 19,64 €. Même pas de quoi faire un plein !  (Voir notre page prime de transport)

La réponse d'ATMOS à notre intervention

Texte du courriel

Monsieur DEBOUT
Pour faire suite à votre mail de ce jour, nous vous informons qu’après étude  de vos revendications,
Nous avons régularisé l’application de la prime de transport à 5.5MG ce jour.
Veuillez agréer, Monsieur DEBOUT, l’expression de nos sentiments distingués.

Le Gérant

Thierry Boisseau

Pas un mot d’excuse vis à vis de ses propres salariés, pas une confirmation de la régularisation avec le rappel de salaire, pas une confirmation que cette correction s’effectuera bien sur l’ensemble des 10 agences ATMOS qui sont très probablement dans la même problématique. Il est vrai qu’il est plus agréable de jouer les mécènes sportifs que de donner leur du aux salariés.

Question : combien de temps, ce que nous considérons comme une tricherie, aurait-elle continuée si l’un des salariés ne nous avait pas contacté ? Nous l’en remercions vivement. Merci à M… (anonymat garanti)

ATMOS et la Convention Collective : un couple en danger ?

Ce n’est pas la première fois que nous constatons des dysfonctionnement dans l’application de la CCNEP (Convention Collective Nationale des Entreprises de Propreté) chez ATMOS. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls. On le remarque particulièrement lors de l’application de l’Annexe 7 (transfert de personnel) ou le paiement des primes (transport, expérience,…).

Notre conseil thérapie de couple : 

Chaque soir, la lecture de quelques pages de la CCNEP ou du Code du Travail. Ces instants d’intimité en tête à tête ne pourront être qu’épanouir un couple en crise ! 

La thérapie finie, la détente

Le gérant d’Atmos est très tendu lorsqu’il s’agit de négociations. Un sou est un sou (cf l’attaque sur la Prime de Transport ). Un litige se profile actuellement dont nous parlerons peut-être plus tard. 

Rétablissons la vérité ! Le gérant d’ATMOS est toujours ouvert aux négociations. Mais sur ses bases à lui, à ses conditions à lui et que cela ne coûte pas cher , voire RIEN ! 

 

La thérapie terminée, le gérant d’ATMOS se sentira le coeur apaisé. Après tout, ce que lui demande le Syndicat CGT Nettoyage 49 ne figure t-il pas dans la CCNEP et la Convention Collective ? Les sous demandés par la CGT ne sont que des sous dus au salariés et rien de plus ! Tout est marqué dans ces ouvrages dignes de confiance ! Rien de plus ! Et puis, la CCNEP n’a t-elle pas été signé également par les organisations patronales ?

Qu'est ce qu'on se sent bien quand on respecte la loi !

Bravo !!!