Les conditions de travail dans le nettoyage

Dégradation des conditions de travail : quelques causes

Résultat de recherche d'images pour
- Des entreprises qui cassent les prix en sous qualifiant les salariés, en augmentant les cadences de travail et en réduisant volontairement les salaires (suppressions de primes obligatoires, non paiement d'heures supplémentaires...)
- Des clients qui considèrent le nettoyage comme une prestation nécessaire à leur entreprise mais peu valorisante pour les intervenants.
- Des salariés désabusés et peu informés qui ne savent pas se regrouper (taux de syndicalisation très bas)
- Des encadrants soumis à une obligation de performance croissante et qui répercutent cette pression sur les agents de services
- Des dirigeants dénués de tout scrupule qui n'hésitent pas à s'asseoir lourdement sur le code du travail, les conventions collectives et trichent volontairement sur les salaires. Il sont souvent à la tête de plusieurs entreprises avec une seule idée : la rentabilité. Ils ne dirigent plus honnêtement une entreprise, ils font de l'argent par tous moyens

Cette dégradation touche divers domaines

Les horaires et le temps de travail

Résultat de recherche d'images pour Horaires décalés (tôt le matin, tard le soir), temps de trajet (chantiers plus ou moins éloignés obligeants, disponibilité permanente (attribution d'heures au dernier moment), les pauses,le temps partiel non choisi voire imposé, les congés refusés ou décalés, le rythme de travail croissant, le travail en coupures.

Les exigences physiques

Les sollicitations mécaniques : postures, gestes répétitifs, mouvements à risques sollicitent les lombaires et les membres supérieurs (épaule, coude, poignets,mains). Elles sont à l'origine des troubles musculo squeletiques (TMS) et des rachialgies(toute douleur qui occupe un point quelconque de la colonne vertébrale).
- l'exposition aux produits chimiques
- les risques d'accident ou de blessures (lors de l'utilisation de machines, de manutention diverses...)

Les pressions psychologiques

Souvent répétitives et permanentes, elles amènent au stress. Ce sont par exemple :

- la peur d'erreurs rapidement sanctionnées lors des contrôles
- l'ambiance dans le travail (relations difficiles avec des collègues, mépris de la clientèle ou de la hiérarchie se manifestant par des réflexions désagréables...)
- la crainte du licenciement ou du non renouvellement de contrat de travail
Ces sollicitations psychologiques peuvent aboutir à des troubles de santé tels que des insomnies, fatigue latente, douleurs chroniques...

Les relations client-hiérarchie

Une confrontation entre les exigences de l'employeur et celle du client. Malgré un cahier des charges précis, la somme de travail s'alourdit avec des demandes régulières et des exigences qualitatives incompatibles avec le temps de travail imparti. Au final, le salarié est sous la pression du client et de l'employeur.

Les conditions sociales

La dépendance du salarié à son travail (petit salaire permettant à peine de vivre). Le salaire moyen est d'environ 750 euros pour un temps de travail souvent morcellé dans la journée (tôt le matin et tard le soir).
La complexité de changer d'entreprise sans passer par une période de chômage.
L'isolement du salarié sur ses chantiers qu'il doit souvent gérer seul sans la qualification correspondante.

Les situations personnelles

Résultat de recherche d'images pour Chaque salarié a sa propre sensibilité. Suivant les situations (salarié handicapé, débutant, malades, dépressif....), les conditions de travail seront ressenties différemment et chacun sera plus ou moins vulnérable.

L'entretien annuel (non obligatoire) et l'entretien professionnel sont importants pour le salarié qui peut à l'occasion s'exprimer sur ses conditions de travail et sa situation professionnelle personnelle. Malheureusement, il est peu entendu.
La perception des métiers de la propreté comme des métiers dévalorisés est fréquente

L'âge du travailleur

Les salariés qui vieilissent voient leur productivité naturellement baisser. Cela est dû aux efforts physiques quotidiens de la profession, qui conduisent très fréquemment à des maladies professionnelles. Pourtant cette situation n'est pas inévitable si le travail est aménagé.

Comment lutter contre la dégradation des conditions de travail

Résultat de recherche d'images pour

Quelques solutions :
 
- faire connaître son mécontentement
- faire savoir que vous n'êtes pas né de la dernière pluie
- répondre systématiquement par courrier RAR à toute sanction et la contester
- adhérer à un syndicat pour être conseillé et aidé
- vous informer et éventuellement vous former