Nos conseils

Constituez votre dossier !

Quelque soit la nature de vos relations avec employeur, vous devez constituer un dossier.
Il existe un lien de subordination entre lui et vous. Même si tout se passe bien, diverses situations peuvent se présenter :
-  vous apprenez par hasard ou mieux par votre Syndicat CGT du Nettoyage que certains de vos droits n'ont pas été respectés (primes manquantes, mauvaise qualification, temps de repos insuffisant, pression dans le travail par un nouvel inspecteur....).
- une partie de vos chantiers sont repris par une société concurrente que vous allez intégrer par l'application de l'Annexe 7
- des clients (à tort ou à raison) sont mécontents de votre travail et vous recevez une sanction disciplinaire
Afin de faire face, votre dossier doit être prêt. 
Le constituer est simple. Prenez un classeur, rangez y par employeur et par date:
- vos contrats CDD et CDI 
- les avenants à vos contrats
- vos bulletins de paie avec leurs feuilles d'heures 
- la correspondance que vous avez échangée avec votre employeur: ses courriers ou courriels et les vôtres. Pour les courriels, enregistrez les en format pdf et pensez à les imprimer !
 
Ce dossier servira en cas de litige. Pensez -y ! Il permettra à toute personne ayant à vous aider dans un litige à y voir clair  (inspection du travail, syndicat, avocat....)
 

Contrat de travail ou avenant ?

Vous êtes salarié d'une société en CDD ou CDI. Votre employeur vous a donc logiquement établi un contrat de travail. Dans la branche propreté , les modifications du contrat de travail sont légions ( augmentation temporaire du temps de travail, ch

angement de chantiers......). Ces situations sont des modifications de votre contrat de travail et doivent faire l'objet d'un avenant et non d'un nouveau contrat de travail.

Un exemple récurrent :

Votre société perd un chantier. Vous remplissez les conditions de reprise Annexe 7. Votre nouvel employeur n'a pas à vous faire signer un nouveau contrat de travail. Il doit vous établir un avenant. Le contrat qui régit vos relations de travail est votre contrat initial. En vous établissant un nouveau contrat, votre nouvel employeur vous impose ses conditions, souvent à son avantage. Contactez nous, nous interviendrons en lui rappelant le respect de la Convention Collective de la branche.

 
!

Vérifiez votre bulletin de paie chaque mois !

- Le nombre d'heures payées doit correspondre à celle que vous avez porté sur votre feuille d'heures. Il ne peut -être inférieur à celles de votre contrat de travail (sauf absences...).

- Vérifiez la présence des primes lorsque vous y avez droit ( prime de transport, prime d'expérience...).

N'hésitez pas à recalculer votre fiche de paie. Le logiciel de paie ne calculera correctement que s'il est paramétré correctement.

Dans une entreprise de 100 salariés, un simple gain de 10 € par fiche de paie, c'est 10 x 100 salariés = 1000 euros nets de gains par mois sans rien faire,

soit 1000€ x 12 mois = 12000€ de bénéfice net avant impôt !

La communication avec votre employeur.

La communication doit se faire impérativement par écrit. Que ce soit en lettre simple, lettre Recommandée avec Accusé de Réception, lettre courriel, toute communication doit être écrite. C'est un moyen de preuve. 

Exigez avec diplomatie dans chaque courrier une réponse.

3 cas sont possibles :
 - vous n'avez pas de réponse : relancez !
 - vous avez une réponse orale : confirmez là par écrit
 - vous avez une réponse écrite : elle vous convient, alors tant mieux. Si elle ne vous convient pas, réanalysez le situation et contestez !