Une manipulation éhontée : les collaborateurs

Collaborateur : La définition du Larousse

Définition du Larousse.

 

        "Personne qui travaille avec quelqu'un d'autre à une entreprise commune."

Une société de nettoyage est-elle vraiment une entreprise commune ?

Le mot "commun" a un sens : c'est ce qui appartient à tous et qui concerne tout le monde.

Les efforts que vous produisez, la productivité en constante progression avec des moyens humains sans cesse en baisse, à qui profitent-ils ? En recevez vous une contrepartie ?

Certains patrons d'entreprise vous répondrons qu'il y a un intéressement. Plus la société fait de bé

néfices, plus vous gagnerez. C'est vrai et faux à la fois.

Résultat de recherche d'images pour

C'est vrai parce qu'en effet, vous touchez un petit complément. Mais s'agit-il réellement d'un intéressement ? Ne s'agit-il pas plutôt d'une participation ?

La différence est simple : la participation est obligatoire (et ce encore, à certaines conditions de niveau du bénéfice fiscal).

Don quand on vous parle "d'intéressement" au lieu de "participation", on vous manipule.

Collaborateurs : la manipulation

Depuis des années, le salarié d'une entreprise n'existe plus. On le retrouve sous la forme d'un collaborateur. Avec dans ce terme, ce sentiment difus de participation à un projet commun, l'objectif est :

- de faire croire au salarié qu'il est valorisé. Ceci est un peu vrai puisqu'on ne licencie plus. On se sépare de collaborateur !

- l'impliquer et le culpabiliser lorsque les objectifs ne sont pas atteints

- masquer les rapports de subordination (le société ONET Propreté ne comporte t-elle  pas près de 44500 collaborateurs). Tout le monde est placé sur un même pied d'égalité. 

- l'encourager à toujours faire plus pour la prospérité de l'entreprise

Au profit de qui ?

Et la réalité sur le terrain ?

Chers "collaborateurs"..........
La réalité que vous vivez :

  • des salaires bas
  • des sous qualifications 
  • du travail à temps partiel
  • des contrats  de plus en plus précaires
  • une Convention Collective peu appliquée
  • une pression sur la charge de travail
  • une hiérarchie souvent pesante qui ne vous associe pas aux prises de décisions

Vous sentez vous encore un "collaborateur" ?

Les collaborateurs par Gérard FILOCHE