VOTRE SALAIRE, C'EST QUOI ?

Le salaire est la rémunération de votre travail. Il est composé :

– du salaire net :  ce que touchez 

– du salaire socialisé : ce sont les cotisations salariales et les cotisations patronales qui financent la protection sociale (Sécurité Sociale , chômage, retraite…), donc ce que vous êtes amenés à toucher un jour ou l’autre indirectement.

alerte avertir 07

Chaque baisse de cotisation se répercute donc dans votre vie quotidienne (diminution des prestations). Il s’agit donc clairement d’une baisse de votre rémunération.

 

COMPRENDRE SON BULLETIN DE PAIE

Dans la branche propreté, votre salaire dépendra essentiellement de votre classification, qui figure obligatoirement sur votre bulletin. A cette classification correspond un taux horaire qui est déterminé par une grille des salaires, renégociée chaque année. Quelques maigres primes et avantages peuvent s’ajouter. Mais l’employeur a parfois des possibilités légales de vous les retirer. Ce sujet est abordé dans chaque page correspondant au menu de la colonne de droite. 

Pour consulter et télécharger la grille des salaires, rendez-vous sur la page Classification et Grille des salaires.

  cliquez ici 07

LA DATE DE PAIEMENT DU SALAIRE

Résultat de recherche d'images pour La date varie suivant les sociétés. La seule obligation est que votre salaire soit versé tous les mois à date fixe. Dans la branche propreté, le règlement de la paie se situe le plus souvent entre le 10 et le 15 du mois. Cela permet de gagner du temps sur le recouvrement des créances clients au détriment des travailleurs qui ont du mal à boucler leur fin de mois. Peu d’entre vous ont connu des passages dans le rouge à la banque avec tous les frais délirants associés à ces problèmes financiers.

  Salaires incomplets ou en retard! Agissez de suite en mettant en demeure votre employeur par courrier recommandé avec accusé de réception. Demandez également le remboursement d’éventuels frais bancaires (sur justificatifs).

FICHE DE PAIE EXPLIQUÉE

LES ARNAQUES A LA PAIE

Nombre d’entre vous voient leur paie amputée ou inférieure à ce qu’elle aurait due être. Prendre un petit peu à chacun permet d’engranger des bénéfices importants sans risquer de subir des risques de prud’hommes. Ces “économies” de salaire, qui peuvent paraître négligeables à ceux qui n’ont pas de soucis de fin de mois permettent des bénéfices non négligeables. Si l’on ne peut pas qualifier juridiquement ces agissements de vol, il s’agit tout au moins de manœuvres peu ragoutantes et en tout état de cause une atteinte aux caisses sociales.  Il est donc indispensable de surveiller quelques points….

– heures de base : elles doivent correspondre au nombre d’heures prévues dans votre contrat de travail.

– heures complémentaires, compléments d’heures, heures supplémentaires : majorations de 10% à 50 % selon les cas et les accords d’entreprise. En savoir plus

– prime de transport : on voit souvent des primes non payées partiellement ou intégralement. En savoir plus…

– prime de fin d’année : prime conventionnelle “oubliée” fréquemment dans le cadre de CDD. Vous devez informer l’employeur de votre ancienneté dans la branche propreté. En savoir plus…

– prime d’expérience : il est fréquent que les employeurs ne tiennent pas compte de l’intégralité de votre présence dans la branche. Résultat : de 2% à 5% de salaire perdu mensuellement. (exemple : sur une tranche de 1000 € de salaire, cela représente 20 € par mois soit un total de 240 € annuels). En savoir plus…

– “à travail égal, salaire égal” : lors des remplacements de personnel, à défaut d’avoir la qualification du salarié remplacé (elle figure obligatoirement sur le contrat), vous devez avoir le même taux horaire( dans le cas de travaux identiques). 

– sous-qualification : pratiquée par la majorité des entreprises. Pourtant, vous pouvez vérifier assez aisément sur la CCNEP ou près de votre Syndicat CGT le plus proche. En savoir plus…

– etc…

LES FEUILLES D'HEURES

Les feuilles de pointages vous permettent de vérifier votre bulletin de salaire. Rappeler oralement à un supérieur hiérarchique qu’il vous a fait travaillé ponctuellement sur des sites sans vous fournir d’avenant n’est pas chose aisée, et ce d’autant plus que les régularisations de salaire traînent parfois plusieurs mois.

– Une feuille de pointage vous est fournie : remplissez la le plus lisiblement possible et avec un maximum de précisions. N’hésitez pas à préciser si vous avez travaillé des jours fériés, des compléments d’heures, de fournir votre abonnement hebdomadaire ou mensuel de transport… et surtout, photocopiez la! Vous l’annexerez par la suite à votre bulletin de salaire. C’est un élément de preuve en cas de litige.

– Vous n’avez pas de feuille de pointage : demandez là et si vous ne pouvez l’obtenir rédigez en une. Un simple récapitulatif de vos chantiers  avec vos horaires suffit à apporter un début de preuve en cas de litige.

Fermer le menu